* Matériaux pour manche de couteau *

- Vous trouverez dans cette rubrique les principaux bois et matériaux synthétiques utilisés dans la fabrication  des plaquettes des manches de couteaux.

* Amboine (Loupe) - Amboyna burl *

  • AMBOINE

  • Cet arbre est principalement présent en Inde, en Malaisie, aux Philippines et au Vietnam. Leur couleur varie du rouge brun au jaune rosé.
  • Certaines loupes sont en excroissance, ce qui forme des boules ayant pour dimensions 30 x 60 x 60 centimètres. Les loupes de cette essence sont très rares mais très fines.  Sa densité moyenne est de 0,75.
  • Ce bois a aujourd'hui pratiquement disparu pour faire place à des plantations d'Hévéa. Malgré tout, il en resterait toujours aux Iles Andaman et au Vietnam.
  • La Loupe d'Amboine est très onéreuse car très rare, et se travaille uniquement en placages.
  • Le KARIN-KOBU(Pterocarpus Indicus) appelé aussi "Sang Dragon" est de la même famille mais provient de la province du Phuket en Thailande.

* Amourette - Snake wood *


  • Amourette (snake wood)

  • Originaire de Guyane, bois dur à l'apparence d'une peau de serpent. Couleur d'un brun roux orangé et possédant des taches brunes. Ce bois est particulièrement apprécié en coutellerie. 

* Bocote (Cordia spp) *


  • Bocote (Bocote)

  • Bois originaire d'Amérique centrale de couleur variant d'un jaune tabac à un brun rougeâtre et possédant des veines foncées. 

* BUIS *

  • BUIS

  • Symbole de l'immortalité (il reste vert toute l'année), c'est un bois très dur, compact et « doux ». Sa densité de 1.1  en fait l'un des  bois le plus dense avec l' Ebéne. En raison de sa dureté, les "Anciens" en faisaient des toupies, des peignes, des flûtes. Certains artisans en font des cuillères, spatules, couverts à salade, presse-citron…et bien sûr des manches de couteau. Un bois très prisé des professionnels de la gastronomie, entre autres parce qu'il se « bonifie » avec le temps.

* Cocobolo *


  • Cocobolo (cocobolo)

  • Bois originaire d' Amérique centrale dont la couleur peut varier du rouge au brun foncé. Il est très dense, huileux et durable.

* CORNE *


- Une corne se décompose en 2 parties :

  • une partie pleine et massive qui se situe sur la partie haute de la corne. C'est la plus belle et la plus précieuse car c'est aussi la plus dense (car la plus ancienne) et la plus rare (elle représente une faible proportion de l'intégralité de la corne ; parfois une douzaine de centimètres sur une corne en mesurant le triple)
  • une partie creuse qui démarre de la tête de l'animal. Elle est plus conséquente en taille et en volume que la partie massive décrite ci-dessus. Elle n'est utilisable qu'après transformation à chaud.

- La pointe de corne:

  • Elle provient de la partie haute et massive de la corne. Elle peut être blonde (corne de vache) et proposer des nuances du blond uni au beige foncé (Corne "Flammée"). Elle peut être noire (corne de buffle) et proposer des nuances du beige foncé au noir uni.

- La corne (ou corne pressée):

  • Elle provient de la partie creuse de la corne. Avant utilisation, elle doit être pressée à chaud pour combler les "vides" qui la constituent.
  • La pointe de corne est bien plus robuste que la corne pressée. Celle-ci a tendance à se lamelliser au fil des années et s'écailler sous l'effet de la chaleur et de l'humidité.

- En clair il faut éviter d'acheter des manches en cornes "compressées".

* EBENE - EBONY *


  • EBENE

  • Bois précieux très noir ou veiné. Grain très fin, bois très lourd. Fil droit, coupe nette, très sec sous l'outil et fendage franc. Finement pailleté d'incrustation de cristaux d'acide oxalique qui lui donnent son aspect scintillant si particulier à la lumière. Poli, luisant, très lisse, mat ou brillant, très lourd (densité de 1,00 à 1,10) c'est un bois très apprécié pour la réalisation de statues et d'objets de décoration de toutes sortes et bien sur  des manches de couteaux. 
  • Il est à noter que les bois d'ébène sont gris à l'origine. c'est la présence d'un champignon parasite qui fait noircir le cœur du bois.
  • Travaillée en ébénisterie, sculpture, lutherie, marqueterie, coutellerie, et dans des jeux (échecs, dames...) sous forme de bois massif, en feuillets ou en placage scié. Elle est également utilisée pour la conception d'instruments de musique tels la flûte à bec, la clarinette, le hautbois, la touche des instruments à cordes et certaines baguettes de tambour.

* Galuchat *


  • Galuchat

  • Le Galuchat est un cuir de poissons cartilagineux tels que raie, requins, roussettes, utilisé en maroquinerie . Le Galuchat est utilisé en coutellerie dans la fabrication des manches de couteaux et d'étuis "haut de gamme". C'est un "cuir"  très résistant.

* IVOIRE *


- Ivoire d'éléphant ou de morse

  • La France a signé le Traité international CITES en 1990 qui interdit toute importation d'ivoire d'éléphant en France. Seuls des artisans agréés par les services Préfectoraux  sont autorisés à utiliser l'ancien stock d'ivoire d'éléphant existant en France et déclaré auprès des Préfectures.
  • Un couteau neuf avec un manche en ivoire possède une couleur blanche.  L'ivoire se patine jaune. C'est un matériau fragile : ne le mouillez pas. Essuyez-le après l'utilisation.

- Ivoire fossile de mammouth

  • L'ivoire fossile de mammouth se trouve en Sibérie. La croûte prend une couleur au fil des millénaires dû à la composition géologique du permafrost dans lequel la défense a séjourné. Cet ivoire est ancien et présente des fentes naturelles.
  • Il n'y a pas de restriction d'importation ou d'utilisation pour le mammouth.

- Ivoire de phacochère

  • L'ivoire de phacochère est une petite dent en comparaison des défenses d'éléphant ou de mammouth. La matière première étant moins importante, c'est pour cela qu'un couteau fabriqué avec ce matériau présente différentes variations :
  • variation de couleur : la couleur n'est pas unie comme pour de l'ivoire d'éléphant. Elle présente des mélanges de couleur : du blanc au crème en passant par le marron clair ou foncé.
  • variation de forme : selon votre demande, le manche peut conserver la forme de la dent, c'est-à-dire de ne pas être régulier (avec des creux et des bosses). Ou le manche peut prendre la forme classique arrondie et uniforme des 2 côtés comme pour un manche en bois (dans ce cas l'épaisseur du manche est fonction des disponibilités et peut être plus ou moins épaisse)
  • craquelures : la dent ayant beaucoup travaillée, elle peut présenter de façon naturelle des fentes que l'on retrouve sur les manches. Attention ses fentes sont naturelles et ne fragilisent pas le manche. Il ne s'agit pas d'un défaut.

 

* Karin-Kobu (Loupe) - Pterocarpus Indicus *


  • Karin-Kobu

  • Ce bois est de la même famille que l'Amboine. Par contre appelé "Sang-Dragon, il est l'emblème de la province de Phuket en Thaïlande. La loupe de ce bois (Burl) est utilisé par G.SAKAI dans la fabrication de manches de couteaux haut de gamme. Le résultat est sans appel.

* Materiau composite pour manche de couteau * 


* MICARTA *


  • C'est un nom déposé par la société Norplex-Micarta et désignant un matériau composite multicouche.
  • Il est constitué de fibres naturelles telles que du papier, de la toile ou du lin, additionnées de résine phénolique (grande résistance au feu) puis polymérisées
  • A l'origine le Micarta était surtout utilisé pour les appareils électriques ou la décoration, mais son usage s'est étendu et il est maintenant souvent utilisé pour les manches de nos couteaux.
  • Il a en effet de nombreux avantages pour un tel usage : il est très résistant à l'eau, il est très résistant à la rupture, il n'éclate pas, et il est très stable dans le temps.
  • Bien que en partie non « naturel » comme le bois ou la corne, il est donc intéressant pour la coutellerie, car il est très durable.

Les principales fibres utilisées:


  • Parmi les fibres les plus employées on peut citer :
  • Les fibres de verre qui sont utilisées dans le bâtiment, le nautisme et diverses applications non structurantes. Le coût de production de ces fibres est peu élevé ce qui en fait l'une des fibres les plus utilisées à l'heure actuelle.
  • Les fibres de carbone utilisées pour des applications structurantes. Elles sont obtenues par la pyrolyse d'un précurseur organique ou non sous atmosphère contrôlée. Le plus utilisé de ces précurseurs est le polyacrylonitrile (PAN). Le prix de ces fibres reste relativement élevé mais il n'a cessé de diminuer avec l'augmentation des volumes de production. On les retrouve dans de nombreuses applications dans l'aéronautique, le spatial ainsi que les sports et loisirs de compétitions (Formule 1, mâts de bateaux).
  • Les fibres d'aramide (ou Kevlar qui est une dénomination commerciale) utilisées dans les protections balistiques comme les gilets pare-balles ainsi que dans les réservoirs souple de carburant en Formule 1.

- Matrices

  • Les fibres sont associées à des matrices permettant de donner la forme voulue au produit à réaliser. Ce sont généralement des résines thermodurcissables dont les principales sont:
  • Les résines polyesters insaturés (UP) peu onéreuses qui sont généralement utilisées avec les fibres de verre et que l'on retrouve dans de nombreuses applications de la vie courante.
  • Les résines époxy (EP) qui possèdent de bonnes caractéristiques mécaniques. Elles sont généralement utilisées avec les fibres de carbone pour la réalisation de pièces de structure et d'aéronautique.
  • Les résines vinylester sont surtout utilisées pour des applications où les résines polyester ne sont pas suffisantes. Elle est issue d'une modification d'une résine époxyde et est excellente pour des applications de résistance chimique.
  • Les résines phénoliques (PF) utilisées dans les applications nécessitant des propriétés de tenue aux feux et flammes imposées par les normes dans les transports civils.
  • Les résines polyimides thermodurcissables (PIRP) pour des applications à haute température (~300°C) et polybismaleimides (BMI) pour des applications à température intermédiaire (~225°C).

- G-10

  • Matériau composite composé de Fibre de verre + résine époxy. Très utilisé en coutellerie dans la fabrication de manches de couteaux outdoor, de plongée et de plein air. Très utilisé par Benchmade.

- FRN et GFN

  • Matériaux similaires à base de fibre de verre + nylon. Utilisé pour la fabrication de manches de couteaux (Spyderco - G.SAKAI ....) et d'étuis pour couteaux (G.SAKAI). Ces matériaux modernes sont indestructibles. 

* Molaire de Mammouth *

  • L'utilisation des molaires de mammouth fossile est apparue en coutellerie, il y a quelques années, dans la fabrication de manche de couteaux Customs. Les molaires de mammouth sont splendides pour la fabrication des manches. Elles sont impressionnantes par la taille. En effet une dent molaire de mammouth pèse généralement entre 1.5 et 5 Kg.  La molaire est constituée de lamelles d'ivoire recouvertes d'émail.

* Palisandre - Rosewood *


  • Palissandre (Rosewood)

  • Originaire d'inde et d'amérique centrale ce bois possède des couleurs variables d'un brun violacé à brun foncé. Bois dense, naturellement huileux.

* IVOIRE de Phacochère *


- Phacochère


  • Nom latin : Phacochoerus africanus
  • C'est un mammifère de l'ordre des artiodactyles et de la famille des suidés.
  • Le mâle pèse jusqu'à 100 kg et la femelle de 50 à 75 kg.
  • Il a une longue crinière sur le haut du dos et deux défenses dirigées vers le haut, atteignant 60 cm chez les vieux individus. Elles lui servent notamment à déterrer des racines ou des bulbes, et aussi à se défendre contre ses prédateurs.  Le phacochère peut tenir tête à un léopard ou même à une lionne, et il n'hésite pas à charger s'il se sent menacé.
  • Mâles et femelles ont des défenses. Ce sont des canines à croissance continue qui sont transformées en défenses, en faisant saillie hors de la bouche. Les mâles ont, en plus, des excroissances calleuses sur les côtés de la tête utiles pendants les combats. Ces bosses sont en fait deux os spéciaux, reliés aux naseaux et recouvert de peau, qui donnent une grande résistance au groin, pour cet animal fouisseur.

- Ivoire

  • Le phacochère étant le cousin africain du sanglier, il n'est pas une espèce menacée. En coutellerie les défenses sont intéressantes pour l'élaboration de manche de couteau haut de gamme. Les défenses de phacochère étant creuses, seules les défenses les plus grandes permettent de faire des couteaux type "plein manche". Les  défenses  de petites tailles servent à la fabrication de plaquettes de couteaux de poches de taille réduite.  Contrairement à l'ivoire d'éléphant ou de morse, l'ivoire de phacochère a plutôt un aspect moucheté d'un plus bel effet.

* Olivier - Olive trees *


  • L'OLIVIER

  • Il ploie, sans rompre, sous les symboles (paix, fécondité, purification, force, victoire, récompense). Arbre méditerranéen par excellence, éternellement renaissant, il présente une texture très dure, une fibre serrée, un poli superbe, jaune veiné de brun. Ebénistes et sculpteurs en raffolent. Les odeurs ne vont pas s'imprégner dans le bois.

* Ronce de Thuya - Thuya Burl *

  • THUYA

  • Originaire du bassin méditerranéen, la ronce provient de la racine de l'arbre. Sa couleur varie de brun à brun orange. La présence de petits noeuds forment des motifs d'une rare beauté.